Articles

Sans garderie, c’est le retour aux chaudrons pour les femmes de Chaudière-Appalaches!

Lévis, le 21 septembre 2020 – Des centaines de familles de Chaudière-Appalaches se retrouvent sans service de garde aujourd’hui. Après avoir fermé leurs portes pour une journée complète le 1er septembre dernier, les responsables de service de garde (RSG) en milieu familial de Chaudière-Appalaches déclenchent une grève générale illimitée. Le Réseau des groupes de femmes Chaudière-Appalaches rappelle que cette profession est pratiquée essentiellement par des femmes et que les métiers traditionnellement féminins relatifs au travail du care, tels les RSG, sont socialement dévalorisés.  Dans le cas des RSG, ce sont des femmes que l’on maintient dans des conditions précaires avec un salaire moyen net de 27 000 $ par année.

Cette revendication légitime des RSG et l’impact de cet arrêt de service met aussi en lumière la fragilité de la place des femmes sur le marché du travail.

  • En 2018, les femmes de la région de Chaudière-Appalaches gagnaient 77 % du salaire des hommes (ISQ, 2019). Lorsqu’un salaire est à sacrifier au sein d’un ménage pour qu’un parent reste à la maison avec les enfants, c’est généralement le moins élevé, donc bien souvent celui de la femme.
  • En Chaudière-Appalaches, 70 % des familles monoparentales ont à leur tête une femme (Statistique Canada, 2017).Difficile d’imaginer la situation, voire le casse-tête, de ces femmes qui se retrouvent sans garderie du jour au lendemain!
  • En Chaudière-Appalaches, près de 30 % des femmes travaillent dans le domaine de la vente et du service (SCF, 2019). Comment est-ce possible pour ces femmes de concilier le fait qu’elles n’ont plus de service de garde, avec l’impossibilité pour elles de faire du télétravail étant donné la nature de leurs emplois? Et c’est sans compter leur impossibilité de prendre des congés.
  • En Chaudière-Appalaches, 23 % des femmes travaillent dans le domaine des affaires, de la finance et de l’administration. Dans ce cas, le télétravail est possible. Or, un grand nombre de petites, moyennes et grandes entreprises de la région sont encore réfractaires à cette forme de travail et ajoutent des contraintes tels que la surveillance numérique à distance et l’ajout d’heures de travail pour compenser le supposé « manque de productivité ».

Finalement, devant un tel constat, comment est-il possible d’inclure les femmes dans une relance économique pour la région de Chaudière-Appalaches? Selon la directrice du Réseau des groupes de femmes Chaudière-Appalaches : « Cette situation sociale causée par le manque de places en garderie et la grève des RSG est un recul majeur pour les femmes de notre région qui ne peuvent pas être actives à leur juste capacité, car elles ont encore une fois la charge de la famille sur leurs épaules. Le gouvernement doit reconnaître que les RSG effectuent un travail important et exigeant. Les soutenir dans l’obtention de meilleures conditions de travail est une question d’égalité femmes-hommes. »

Le Réseau des groupes de femmes Chaudière-Appalaches (RGFCA) est un regroupement régional de (23) groupes de femmes qui travaille à la défense des droits et à l’amélioration des conditions de vie des femmes.

– 30 –

Source :
Karine Drolet et Katherine Tardif
Réseau des groupes de femmes Chaudière-Appalaches
418 831-7588
www.femmesca.com

Conciliation famille-travail-études et confinement : tirer des leçons de la crise!

MONTRÉAL, le 15 mai 2020 – En cette Journée internationale des familles, la Coalition pour la conciliation famille-travail-études dévoile les grandes lignes des résultats de son questionnaire réalisé entre le 14 et le 23 avril derniers. Plus de 600 personnes provenant d’un peu partout à travers la province ont exprimé leurs préoccupations et défis en termes de conciliation en période de COVID-19. Selon les personnes répondantes, « plus du tiers d’entre elles n’ont pas bénéficié d’accommodements afin de concilier le travail, la famille, les études et la proche aidance. Sans mesures structurantes offertes par l’employeurs, ces dernières ont dû réorganiser complètement leur structure familiale à l’aide de mesures individuelles », a expliqué Sylvie Lévesque, porte-parole de la Coalition. De ces personnes, une majorité aurait souhaité davantage de souplesse au niveau de l’horaire et du rendement demandé et de la réduction du temps de travail sans pénalité.

Lire la suite

Communiqué: La CQMMF dévoile ses revendications

Montréal, le mardi 3 mars 2020 – La Coordination du Québec de la Marche mondiale des femmes (CQMMF) a dévoilé ce matin ses cinq revendications devant les bureaux montréalais de la Ministre responsable de la Condition féminine, Madame Isabelle Charest. « Les revendications sont le fruit d’un travail de consultation entamé en 2018 qui a sollicité l’ensemble des membres, soit plus d’une quarantaine d’organisations, a expliqué Marie-Andrée Gauthier, co-porte-parole de la CQMMF et coordonnatrice générale du Réseau des Tables régionales de groupes de femmes du Québec. Elles permettent de faire le lien entre les enjeux des femmes au Québec en 2020 et les grands thèmes de la Marche mondiale des femmes (MMF) que sont la pauvreté et la violence ».

Lire la suite

Bilan campagne UNE BOUCHÉE POUR L’ÉGALITÉ !

Gatineau, le. 21 janvier 2020 – Dans le cadre des 12 jours d’action pour l’élimination des violences faites aux femmes le Comité régional de la Marche mondiale des femmes en Outaouais (CRMMFO) a lancé une Campagne intitulée : Une bouchée pour l’égalité ! Cette campagne de sensibilisation qui s’est déroulée du 25 novembre (Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes) au 6 décembre (Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes) avait pour objectif de sensibiliser et informer la population de l’Outaouais à la Marche mondiale des femmes qui aura lieu le 17 octobre 2020.

Lire la suite

Réforme de scrutin : Si le gouvernement impose un référendum, qu’il le fasse en 2021

Montréal, le 20 janvier 2020 – À la veille des consultations devant la commission parlementaire sur le projet de loi 39 établissant un nouveau mode de scrutin, la Coalition pour la réforme électorale maintenant ! invite le gouvernement et les partis à la coopération afin de bonifier significativement le projet de loi qui est sur la table. La Coalition souhaite aussi clarifier sa position à l’égard du référendum dont les dispositions sont détaillées dans les amendements déposés par la ministre de la justice Sonia LeBel, le 5 décembre dernier.

Lire la suite

« L’accès des femmes à l’emploi en Mauricie, une priorité ! » Dévoilement des résultats de l’état de situation LES OBSTACLES À LA PARTICIPATION DES FEMMES À L’EMPLOI

Trois-Rivières, 4 décembre 2019La Table de concertation du mouvement des femmes de la Mauricie (TCMFM) est fière de présenter les résultats de l’état de situation Les obstacles à la participation des femmes à l’emploi. S’inscrivant dans le cadre du projet L’accès des femmes à l’emploi en Mauricie, une priorité!, qui est en cours depuis septembre 2018, cet état de situation vient mettre fin à la 1re partie du projet et ouvrir sur les pistes de solutions possibles.

La participation des femmes au marché de l’emploi a connu de grands progrès au cours des dernières années. Cependant, il reste de nombreux défis à relever, en particulier dans une région comme la Mauricie qui enregistre un des plus faibles revenus médians de la province et où la concentration de la main-d’œuvre féminine dans les emplois à prédominance féminine est prononcée. Suite à ces constats, la TCMFM, dans le cadre de ce projet, a deux objectifs : développer la concertation autour de l’accès à l’emploi des femmes et appuyer ses partenaires dans le renforcement de leur capacité à mieux répondre aux besoins des femmes en employabilité.

Lire la suite

Trois outils destinés aux journalistes afin d’assurer une couverture médiatique neutre et paritaire

Trois-Rivières, le 21 novembre 2019 – Dans le cadre du projet « Plus de femmes en politique ? Les médias et les instances municipales, des acteurs clés » mené par la Table de concertation du mouvement des femmes de la Mauricie (TCMFM) et ses partenaires, deux études portant sur la représentation médiatique des candidates aux élections municipales de 2017 ont été réalisées, dont les résultats ont été diffusés à l’automne 2018 et restent accessibles sur demande.

C’est suite aux recommandations tirées de ces études que trois outils ont été développés pour répondre au besoin des journalistes qui souhaitaient adopter une écriture assurant une représentation égale des femmes et des hommes, particulièrement dans la rédaction d’articles politiques.

Lire la suite

10 000 jeunes sensibilisé.es en Chaudière-Appalaches

Lévis, le 13 novembre 2019 – Dans le cadre du projet Regarde! Tu as le choix!, financé par le Secrétariat à la condition féminine, un outil novateur et inédit a été développé par Connexion Emploi ressources femmes, en collaboration avec les 4 commissions scolaires de la région, le Réseau des groupes de femmes Chaudière-Appalaches et le Centre Femmes l’Ancrage. Cet outil a permis de sensibiliser 10 000 jeunes de 10 à 12 ans de la Chaudière-Appalaches sur la thématique de la diversification professionnelle. Les parents et les membres du personnel scolaire ont pris part à la réflexion, étant à leur tour informé.es et sensibilisé.es. C’est un impact majeur pour la région Chaudière-Appalaches.

Lire la suite