Merci à toutes les héroïnes au front!

 

Elles se nomment Josée, Nabila, Nadia, Manon, Bahiya, Isabelle, Stéphanie, Léa, Claude, Samia… Elles travaillent principalement dans des secteurs d’emplois où le care (prendre soin) est en vedette. Elles sont, entre autres : éducatrices en services de garde, préposées aux bénéficiaires, infirmières, caissières, inhalothérapeutes, esthéticiennes, coiffeuses, enseignantes, travailleuses sociales, éducatrices spécialisées et on en passe! Elles portent les systèmes de santé et d’éducation en plus du milieu communautaire à bout de bras depuis longtemps déjà. Elles vivent en direct des histoires loin des contes de fées où la misère humaine est au premier plan, dans des systèmes complètement dysfonctionnels où « l’avoir » passe devant « l’être ».

 

Lire la suite

M. Legault, plus que des remerciements: cap vers une société égalitaire!

Ce texte est paru dans l’édition du 9 juin du journal Le Soleil 

Le gouvernement – représenté par une délégation de 14 hommes et quatre femmes – est à dessiner la relance économique. Bien qu’un certain retour à la normale soit souhaité, espérons que nous tirerons des leçons de cette crise.

Bien des belles promesses, d’éloquents remerciements et de beaux discours ont été prononcés par nos leaders et dirigeants. Des applaudissements même! Pourtant, si on mesure la valeur d’une société au traitement qu’elle réserve à ses plus démuniEs, reconnaissons d’emblée que la crise a mis en lumière les failles du système et les changements urgents qui s’imposent.

Intervenantes, professeures, infirmières, préposées, caissières, coiffeuses, mamans, proches aidantes, etc. – mais aussi principales victimes de la pandémie, surreprésentées à l’aide sociale, dans les emplois à temps partiel, en termes de statuts d’immigration précaires, etc. : le travail réalisé par les «anges gardiennes» est incommensurable. Et souvent invisible, autant que dévalorisé. S’il a été mis en lumière ces derniers mois, c’est généralement encore sans le nommer clairement. Par souci d’inclusion sûrement, on a donc surtout évoqué les «anges gardiens».

Il est maintenant temps d’en tirer d’importantes leçons pour passer à autre chose. Voici quelques propositions, loin d’être exhaustives.

Lire la suite

La Coordination du Québec de la Marche mondiale des femmes souligne le 25e anniversaire de la Marche du pain et des roses

Montréal, le 26 mai 2020 – Le4 juin 1995, plus de 800 femmes arrivent à Québec en provenance de Montréal, Longueuil et Rivière-du-Loup. Elles sont accueillies par une foule de 15 000 personnes.  À l’époque, le Québec sort à peine d’une grave récession et plus de 20% des ménages québécois vivent sous le seuil de la pauvreté.  La Fédération des femmes du Québec (FFQ), sous la présidence de Françoise David, décide de lutter pacifiquement contre la pauvreté.  C’est sous le thème du pain et des roses – dupain pour symboliser le travail et de meilleures conditions économiques et des roses pour la dignité – que des centaines de femmes entament cette longue marche.

Lire la suite

Conciliation famille-travail-études et confinement : tirer des leçons de la crise!

MONTRÉAL, le 15 mai 2020 – En cette Journée internationale des familles, la Coalition pour la conciliation famille-travail-études dévoile les grandes lignes des résultats de son questionnaire réalisé entre le 14 et le 23 avril derniers. Plus de 600 personnes provenant d’un peu partout à travers la province ont exprimé leurs préoccupations et défis en termes de conciliation en période de COVID-19. Selon les personnes répondantes, « plus du tiers d’entre elles n’ont pas bénéficié d’accommodements afin de concilier le travail, la famille, les études et la proche aidance. Sans mesures structurantes offertes par l’employeurs, ces dernières ont dû réorganiser complètement leur structure familiale à l’aide de mesures individuelles », a expliqué Sylvie Lévesque, porte-parole de la Coalition. De ces personnes, une majorité aurait souhaité davantage de souplesse au niveau de l’horaire et du rendement demandé et de la réduction du temps de travail sans pénalité.

Lire la suite

Communiqué de la Marche mondiale des Amériques

Évaluation de la situation continentale des femmes après le 8 Mars 2020.

Québec le 17 mars 2020 – Quelques jours après être descendues dans les rues pour faire entendre nos voix contre les violences dont sont victimes les femmes de nos territoires, nous nous sommes réunies virtuellement pour évaluer nos actions et leurs résultats.

Le 8 Mars, nous, les féministes des Amériques, nous nous sommes levées pour démontrer la capacité que nous avons de nous organiser et de nous réunir dans toute notre diversité. Les femmes ont occupé les rues du Québec à l’Argentine, des Caraïbes au Nicaragua ou la Bolivie bien qu’il y ait eu dans ces territoires des tentatives de répression. Rien n’a pu intimider les femmes. Toutes les coordinations nationales de la Marche mondiale des femmes ont lancé leur appel en faveur de la 5 ième Action Internationale.

Cependant, au-delà de la joie de se rencontrer et de savoir que nous sommes nombreuses, nous devons répéter que nous vivons dans des territoires qui punissent fortement le corps des femmes.

Le 8 mars, alors que les rues vibraient de fureur féministe, des féminicides ont été commis au Mexique, au Honduras, au Venezuela et en Argentine.

Lire la suite

Communiqué: La CQMMF dévoile ses revendications

Montréal, le mardi 3 mars 2020 – La Coordination du Québec de la Marche mondiale des femmes (CQMMF) a dévoilé ce matin ses cinq revendications devant les bureaux montréalais de la Ministre responsable de la Condition féminine, Madame Isabelle Charest. « Les revendications sont le fruit d’un travail de consultation entamé en 2018 qui a sollicité l’ensemble des membres, soit plus d’une quarantaine d’organisations, a expliqué Marie-Andrée Gauthier, co-porte-parole de la CQMMF et coordonnatrice générale du Réseau des Tables régionales de groupes de femmes du Québec. Elles permettent de faire le lien entre les enjeux des femmes au Québec en 2020 et les grands thèmes de la Marche mondiale des femmes (MMF) que sont la pauvreté et la violence ».

Lire la suite

Bilan campagne UNE BOUCHÉE POUR L’ÉGALITÉ !

Gatineau, le. 21 janvier 2020 – Dans le cadre des 12 jours d’action pour l’élimination des violences faites aux femmes le Comité régional de la Marche mondiale des femmes en Outaouais (CRMMFO) a lancé une Campagne intitulée : Une bouchée pour l’égalité ! Cette campagne de sensibilisation qui s’est déroulée du 25 novembre (Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes) au 6 décembre (Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes) avait pour objectif de sensibiliser et informer la population de l’Outaouais à la Marche mondiale des femmes qui aura lieu le 17 octobre 2020.

Lire la suite

Pour une représentation équitable des femmes de toutes les régions

Le Réseau des Tables régionales de groupes de femmes du Québec était à Québec, le 23 janvier 2020 dans le cadre des consultations particulières sur le projet de loi 39 Loi établissant un nouveau mode de scrutin de la Commission des institutions.

À cette occasion, trois représentantes du Réseau ont pris la parole pour défendre une égalité différenciée et pluraliste et faire des recommandations afin de contrer la sous-représentation des femmes dans les lieux de pouvoir.

Ces recommandations, colligées dans un mémoire déposé dans le cadre des consultations, sont le fruit d’une réflexion collective faite par le Réseau des Tables régionales de groupes de femmes du Québec (RTRGFQ) en collaboration avec les tables de groupes de femmes membres de ce regroupement.

Lire la suite

Réforme de scrutin : Si le gouvernement impose un référendum, qu’il le fasse en 2021

Montréal, le 20 janvier 2020 – À la veille des consultations devant la commission parlementaire sur le projet de loi 39 établissant un nouveau mode de scrutin, la Coalition pour la réforme électorale maintenant ! invite le gouvernement et les partis à la coopération afin de bonifier significativement le projet de loi qui est sur la table. La Coalition souhaite aussi clarifier sa position à l’égard du référendum dont les dispositions sont détaillées dans les amendements déposés par la ministre de la justice Sonia LeBel, le 5 décembre dernier.

Lire la suite