La TCLCF et la TCVCASL invitent la population à commémorer la mémoire des victimes de Polytechnique

Dans le cadre du 30e anniversaire de la commémoration de la tuerie misogyne de l’école Polytechnique, la TCLCF et la TCVCASL organise un événement commémoratif, au cours duquel le carillon de la place Claude-Léveillée jouera l’oeuvre Lux Aeterna, créée par la compositrice et ondiste Estelle Lemire. L’événement aura lieu le vendredi 6 décembre 2019 de 13h15 à 14h00.

Lire la suite

Des féministes se mobilisent pour l’élimination des violences envers les femmes

Sherbrooke, 27 novembre 2019 – La campagne nationale des 12 jours d’action contre les violences envers les femmes est lancée! Du 25 novembre au 6 décembre, les groupes de femmes sont mobilisés dans toutes les régions du Québec et organisent divers événements de sensibilisation auprès de différents milieux. Des engagements et des actions concrètes de la part des gouvernements de tous les paliers sont demandées pour éliminer ces violences sexistes et systémiques qui continuent d’exister malgré les avancées des droits des femmes au Québec et au Canada.

Lire la suite

Trois outils destinés aux journalistes afin d’assurer une couverture médiatique neutre et paritaire

Trois-Rivières, le 21 novembre 2019 – Dans le cadre du projet « Plus de femmes en politique ? Les médias et les instances municipales, des acteurs clés » mené par la Table de concertation du mouvement des femmes de la Mauricie (TCMFM) et ses partenaires, deux études portant sur la représentation médiatique des candidates aux élections municipales de 2017 ont été réalisées, dont les résultats ont été diffusés à l’automne 2018 et restent accessibles sur demande.

C’est suite aux recommandations tirées de ces études que trois outils ont été développés pour répondre au besoin des journalistes qui souhaitaient adopter une écriture assurant une représentation égale des femmes et des hommes, particulièrement dans la rédaction d’articles politiques.

Lire la suite

10 000 jeunes sensibilisé.es en Chaudière-Appalaches

Lévis, le 13 novembre 2019 – Dans le cadre du projet Regarde! Tu as le choix!, financé par le Secrétariat à la condition féminine, un outil novateur et inédit a été développé par Connexion Emploi ressources femmes, en collaboration avec les 4 commissions scolaires de la région, le Réseau des groupes de femmes Chaudière-Appalaches et le Centre Femmes l’Ancrage. Cet outil a permis de sensibiliser 10 000 jeunes de 10 à 12 ans de la Chaudière-Appalaches sur la thématique de la diversification professionnelle. Les parents et les membres du personnel scolaire ont pris part à la réflexion, étant à leur tour informé.es et sensibilisé.es. C’est un impact majeur pour la région Chaudière-Appalaches.

Lire la suite

Solidarité et égalité au cœur du droit de la famille

Dans le cadre des consultations publiques sur la réforme du droit de la famille, Relais-Femmes, le CIAFT et le Réseau des tables régionales de groupes de femmes du Québec ont déposé conjointement il y a quelques jours, à la ministre de la justice du Québec, un mémoire intitulé «Solidarité et égalité au cœur du droit de la famille.»

Neuf recommandations ont été faites, lesquelles visent à prendre en compte les impacts différenciées de la réforme sur les hommes et toutes les femmes.

Lire la suite

Le MASSE s’invite au bureau du ministre Duclos

COMMUNIQUÉ – Pour diffusion immédiate

 Québec, le jeudi 23 mai 2019 – Le Mouvement autonome et solidaire des sans-emploi (MASSE) dépose aujourd’hui, au bureau du ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos, près de trois milles signatures de sa pétition revendiquant un régime d’assurance emploi juste et universel qui ne discrimine pas les femmes, dans le cadre de sa campagne De travailleuses à chômeuses, même injustice, même combat!

Lire la suite

À quand le plan d’action en santé et bien-être des femmes?

Le 13 juin 2017 avait lieu une consultation ciblée du Ministère de la Santé et des services sociaux en vue d’un troisième plan d’action en matière de santé et bien-être des femmes à laquelle plusieurs regroupements féministes étaient invités. Depuis, aucune nouvelle quant au dévoilement dudit plan d’action. Nous sommes particulièrement préoccupées par les délais accusés.

Soulignons que le premier plan d’action en matière de santé et bien-être des hommes a pour sa part été dévoilé le 22 août 2017. Ainsi, depuis 2015, il n’existe plus d’actions gouvernementales spécifiques en matière de santé et bien-être des femmes. Pendant que les Centres intégrés de santé et de services sociaux sont en train de s’organiser pour améliorer les conditions de vie et de santé des hommes, nous avons de la difficulté à saisir comment la moitié de la population québécoise a pu être laissée en plan. D’autant plus, que le réseau de la santé et des services sociaux a déjà été actif dans le passé dans chacune des régions concernant la santé des femmes.

Lire la suite

Plus de femmes en politique : qu’en est-il de la couverture médiatique des politiciennes?

Le 19 septembre 2018 – C’est aujourd’hui qu’a eu lieu le dévoilement de deux études complémentaires, réalisées dans le cadre du projet Plus de femmes en politique? Les médias et les instances municipales, des acteurs clés ! L’événement s’est déroulé en présence de plusieurs membres des milieux universitaire, communautaire et politique, dont la rectrice de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), Mme Magda Fusaro, et de la conseillère associée à la mairesse et élue de ville dans Ville-Marie, Mme Sophie Mauzerolle.

Lire la suite

Et les femmes dans tout ça?

Communiqué de presse – Pour diffusion immédiate

Et les femmes dans tout ça?

Longueuil, 19 septembre 2018 – Le Réseau des Tables régionales de groupes de femmes du Québec (RTRGFQ) a un souhait très cher dans le cadre de ces élections électorales au Québec : qu’elles tiennent compte des spécificités des femmes des 17 régions administratives du Québec!

Précisément, soulignons qu’une caractéristique commune est la féminisation de la pauvreté. Nous croyons que pour éviter l’entrée dans la pauvreté et pour en favoriser la sortie, il faut des mesures. Force est de constater que cet enjeu n’est pas prioritaire dans le cadre de cette présente campagne puisqu’on constate que les partis en parlent très peu. Rien de bien surprenant puisque la majorité des quatre principaux partis n’ont même pas pris en considération les enjeux spécifiques vécus par les femmes dans leurs plateformes. Comment alors pourrait-on s’attendre à des mesures spécifiques? D’autant plus pour un enjeu comme la pauvreté qui suppose d’apporter des changements à la racine du problème, donc des changements structuraux. « Nous avons toutefois espoir que les candidat.es de toutes les circonscriptions pourraient prendre à bras le corps cette problématique et exposer publiquement les mesures que compte entreprendre leur parti une fois élu au pouvoir » affirme Marie-Andrée Gauthier, coordonnatrice au RTRGFQ.

Lire la suite