Articles

Pour une représentation équitable des femmes de toutes les régions

Le Réseau des Tables régionales de groupes de femmes du Québec était à Québec, le 23 janvier 2020 dans le cadre des consultations particulières sur le projet de loi 39 Loi établissant un nouveau mode de scrutin de la Commission des institutions.

À cette occasion, trois représentantes du Réseau ont pris la parole pour défendre une égalité différenciée et pluraliste et faire des recommandations afin de contrer la sous-représentation des femmes dans les lieux de pouvoir.

Ces recommandations, colligées dans un mémoire déposé dans le cadre des consultations, sont le fruit d’une réflexion collective faite par le Réseau des Tables régionales de groupes de femmes du Québec (RTRGFQ) en collaboration avec les tables de groupes de femmes membres de ce regroupement.

Le Réseau des Tables y déplore notamment l’absence, dans le projet de loi à l’étude, de mesure permettant véritablement de corriger le déficit démocratique et le déni de justice que constitue la sous-représentation politique des femmes ainsi que de mesure spécifique tenant compte du croisement de diverses oppressions que les femmes peuvent vivre.

Pour pallier ces écueils, le Réseau des Tables propose 11 mesures structurelles afin d’assurer que les femmes puissent détenir des postes décisionnels dans notre système politique et ainsi, exercer le pouvoir de concert avec les hommes.

Quatre autres propositions, visant à bonifier la part proportionnelle mixte compensatoire du mode de scrutin à l’étude et à favoriser un exercice de réflexion démocratique éclairé sur le mode de scrutin se trouvent également dans le mémoire que vous pouvez télécharger ici.