Articles

Communiqué : Le Secrétariat à la condition féminine accorde plus de 1 M$ au 17 Tables régionales de groupes de femmes et leur réseau


QUÉBEC, le 19 août 2021 /CNW Telbec/ – La ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Isabelle Charest, est heureuse d’annoncer que de nouvelles ententes de financement viennent d’être conclues entre le Secrétariat à la condition féminine (SCF), les 17 Tables régionales de groupes de femmes (Tables) et leur réseau. Le total de l’aide accordée s’élève à 1,08 million de dollars sur deux ans.

Ces ententes visent à permettre aux Tables régionales de diffuser des états des lieux régionaux en matière d’égalité entre les femmes et les hommes. Les sommes investies permettront également de soutenir la concertation régionale ainsi que les instances locales et régionales dans la prise en considération des réalités particulières de l’ensemble des femmes dans le cadre de leurs travaux.

Ce financement permettra aux 17 Tables de poursuivre leur travail d’information et de sensibilisation auprès de partenaires locaux et régionaux quant aux enjeux d’égalité vécus par les femmes sur leur territoire. Ceux-ci seront ainsi mieux outillés pour mettre en place des initiatives qui répondent aux besoins de l’ensemble des femmes auxquelles s’adresse leur organisation.

Les statistiques démontrent que les femmes sont en plus grande proportion et plus sévèrement touchées par les conséquences de la COVID-19. En ce sens, le travail de partenaires comme le Réseau et les Tables est crucial dans l’atteinte de l’égalité et dans la lutte contre la violence, alors que les avancées en la matière ne doivent jamais être tenues pour acquises.

Citations :

« Une société égalitaire est une société plus forte. Le travail essentiel des Tables des différentes régions du Québec et de leur réseau nous permet de travailler en ce sens. Je me réjouis de savoir que grâce au soutien financier de notre gouvernement, leur expertise en condition féminine continuera de se développer. Je profite de l’occasion pour remercier le Réseau des Tables régionales de groupes de femmes du Québec ainsi que ses 17 membres pour leur implication, particulièrement importante en temps de pandémie. Ils sont des partenaires incontournables pour l’atteinte des objectifs en matière d’égalité au Québec. »

Isabelle Charest, ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine

« Nous tenons à remercier le SCF et la ministre Charest pour leur reconnaissance de l’expertise du Réseau et des Tables régionales et du travail qu’ils accomplissent en vue d’atteindre l’égalité pour toutes les femmes dans les 17 régions du Québec. Nous sommes fières de la concertation menée par les Tables régionales de groupes de femmes. Le désir de poursuivre les démarches régionales nécessaires à l’amélioration des conditions de vie des femmes est au cœur de nos démarches. C’est dans cet objectif que nous déployons cet ambitieux engagement. »

Linda Crevier, présidente du Réseau des Tables régionales de groupes de femmes du Québec

Faits saillants :

  • Au total, 1,08 million de dollars seront versés sur deux ans (2021-2023), ce qui représente une aide financière de 30 000 $ par année, par organisme.
  • Le SCF soutient financièrement les 17 Tables et leur réseau depuis 2007 pour le développement du partenariat en région.
  • Le financement de ces ententes s’inscrit dans la Stratégie gouvernementale pour l’égalité entre les femmes et les hommes vers 2021 (Stratégie Égalité).
  • À propos du Réseau et des tables :
    • Fondé en 2001, le Réseau des tables régionales de groupes de femmes du Québec défend les droits collectifs des femmes en représentant les 17 Tables de concertation régionales de groupes de femmes, bien établies depuis plus de 35 ans dans leur région respective.
    • Les Tables ont pour mandat d’améliorer les conditions de vie des femmes en concertant les différents groupes de femmes de leur région. Elles mettent également en œuvre des projets sur leur territoire visant à favoriser l’égalité entre les femmes et les hommes.
    • Le Réseau détient une expertise en matière de promotion des droits des femmes et de concertation régionale et favorise la réflexion et l’échange entre les Tables, autour des enjeux prioritaires sur les intérêts et les droits des femmes.
    • Le Réseau compte 17 Tables, qui représentent plus de 400 groupes et 150 membres individuels.

Liens connexes :

Consultez le contenu original :

http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/August2021/19/c7922.html

Fin du projet « Pour une gouvernance équitable : des changements structurels sont nécessaires »

Pour souligner la fin du projet Pour une gouvernance équitable : des changements structurels sont nécessaires, Récif 02 tenait à souligner le travail soutenu qui s’est conclu par plusieurs politiques ou cadres.

La nouvelle ci-dessous, portant le titre « Les bons coups de l’égalité » est parue dans Le Nouvelles Hebdo, l’Étoile du Lac et le Progrès du samedi.

Extrait: La Première Nation des Pekuakamiulnuatsh, les municipalités locales d’Albanel, de Lac-Bouchette, de Roberval et de Saint- Félicien ainsi que le Diocèse de Chicoutimi ont mis en place des stratégies pour l’avancement de l’égalité au sein de leur organisation grâce au soutien de la Table de concertation des groupes de femmes du Saguenay–Lac-Saint- Jean – Récif 02.

Accompagnées par la chargée de projet de Récif 02, Gisèle Dallaire, ces six instances ont élaboré différentes stratégies afin d’améliorer la situation sur leur territoire. Elles ont notamment formé des comités visant cet objectif.

Notons que dans les municipalités locales et la communauté de Mashteuiatsh, les comités ont été formés par des membres du conseil municipal ou du conseil des élus, ainsi que des personnes travaillant à la municipalité ou au conseil, ou qui y sont impliquées.

 

L’atteinte de l’égalité passe par l’éducation

Dans le cadre des consultations publiques sur la réussite éducative du Ministère de l’Éducation, le Réseau des tables régionales de groupes de femmes du Québec a déposé son mémoire.

Par le biais de ce mémoire, nous souhaitions proposer des actions transversales afin de permettre 1 – l’atteinte du plein potentiel pour tous, filles et garçons, 2 – un contexte propice au développement, à l’apprentissage et à la réussite et 3 – la mobilisation des acteurs et des partenaires autour de la réussite.

Lire la suite

Plan d’action de la politique d’égalité pour toutes les femmes

« Le gouvernement entend continuer à traduire en actions concrètes les droits reconnus aux femmes par les chartes québécoise et canadienne, les lois adoptées en matière d’égalité et les engagements internationaux, et ce, afin d’assurer le passage de l’égalité de droit à l’égalité de fait. »

– Politique gouvernementale pour l’égalité entre les femmes et les hommes 2007-2017, p.21

En ce 8 mars 2016, Journée internationale des femmes, comment allez-vous transformer ces paroles en actions?  Des femmes de partout au Québec vous posent cette question : 

 Que ferez-vous Madame la Ministre pour  soutenir la défense collective des droits des femmes dans toute leur diversité et dans toutes les régions du Québec?

Lire la suite

L’analyse différenciée selon les sexes (ADS)

Madame Thériault,

Vous arrivez en poste à un moment où les femmes du Québec font face à des reculs importants au plan économique et social. Des reculs qui menacent les fragiles avancées en matière d’égalité pour toutes les femmes.  Nous nous attendons à ce qu’à titre de ministre responsable de la condition féminine, vous défendiez les droits de toutes les femmes vivant au Québec. Les travaux que vous menez actuellement en vue de l’actualisation de la politique gouvernementale en matière d’égalité pour les femmes et de l’élaboration d’un prochain plan d’action  constituent une bonne occasion pour le faire. C’est pourquoi nous avons amorcé en janvier cette campagne pour rappeler l’importance de cette politique et certains de ses éléments incontournables. Nous vous invitons à prendre connaissance des messages que nous vous ferons parvenir jusqu’au 8 mars. Nous souhaitons ainsi contribuer à vos réflexions et vous faire profiter de notre expertise en matière d’égalité pour les femmes.

Lire la suite

Pour une plus grande présence des femmes dans les instances décisionnelles et d’influence

Pour une plus grande présence des femmes dans les instances décisionnelles et d’influence

Madame Thériault,

Vous arrivez en poste à un moment où les femmes du Québec font face à des reculs importants au plan économique et social. Des reculs qui menacent les fragiles avancées en matière d’égalité pour toutes les femmes.  Nous nous attendons à ce qu’à titre de ministre responsable de la condition féminine, vous défendiez les droits de toutes les femmes vivant au Québec. Les travaux que vous menez actuellement en vue de l’actualisation de la politique gouvernementale en matière d’égalité pour les femmes et de l’élaboration d’un prochain plan d’action  constituent une bonne occasion pour le faire. C’est pourquoi nous avons amorcé en janvier cette campagne pour rappeler l’importance de cette politique et certains de ses éléments incontournables. Nous vous invitons à prendre connaissance des messages que nous vous ferons parvenir jusqu’au 8 mars. Nous souhaitons ainsi contribuer à vos réflexions et vous faire profiter de notre expertise en matière d’égalité pour les femmes.

Lire la suite

L’autonomie économique des femmes et la conciliation Famille-Travail-Études

Madame la ministre,

Au cours des derniers mois, nous avons pu assister à plusieurs prises de position inquiétantes pour les droits des femmes au Québec. Nous nous attendons à ce qu’à titre de ministre responsable de la condition féminine, vous défendiez les droits de toutes les femmes vivant au Québec. Les travaux que vous menez actuellement en vue de l’actualisation de la politique gouvernementale en matière d’égalité pour les femmes et de l’élaboration d’un prochain plan d’action  constituent une bonne occasion pour le faire. C’est pourquoi nous amorçons aujourd’hui  cette campagne pour vous rappeler l’importance de cette politique et certains de ses éléments incontournables.  Nous souhaitons ainsi contribuer à vos réflexions et vous faire profiter de notre expertise en matière d’égalité pour les femmes.

« [] les femmes ont encore, en moyenne, des salaires ou des revenus inférieurs à ceux des hommes. Elles sont surreprésentées parmi les personnes qui gagnent le salaire minimum. Elles sont proportionnellement plus nombreuses à exercer des emplois atypiques, à temps partiel ou à durée déterminée. En outre, les écarts de revenus s’accentuent pour les femmes que la maternité ou la prise en charge d’un proche a éloignées du marché du travail pendant des périodes plus ou moins longues. [Leurs revenus inférieurs], les fragilise particulièrement à différentes étapes ou périodes telles que la maternité, la séparation, le divorce, la maladie, la retraite ou encore le décès du conjoint. »

– Politique gouvernementale pour l’égalité entre les femmes et les hommes 2007-2017, p.53

Lire la suite