Et maintenant?

COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate
8 mars 2018 : Et maintenant ? En action tant qu’il le faudra !
Escuminac, le 7 mars 2018 – Les multiples violences contre les femmes, notamment les violences sexuelles révélées par #moiaussi #metoo et #AgressionNonDénoncée et les nombreux cas de violences conjugales masculines, persistent encore pour toutes les femmes en 2018. Afin de souligner la Journée internationale des femmes, les féministes se mobilisent en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine, comme à chaque année, et appellent la population à agir.
Les nombreuses dénonciations des derniers mois ont eu un effet important au sein de la population et dans les faits, la demande pour des services et les besoins exprimés par les victimes et leurs proches est loin de s’essouffler. Il faudra faire beaucoup pour que la société soit en mesure de contrer le fléau de la violence sexuelle, tout comme celui de la violence conjugale. Au cours des prochaines années, il faudra encore sensibiliser et éduquer la population, dénoncer les agresseurs, soutenir et accompagner les victimes, légiférer pour permettre un meilleur système de justice, sévir contre les criminels…
Et maintenant, que faisons-nous pour contrer les violences faites aux femmes ?

  • Osons dire aux victimes : « Je te crois » ; « Tu n’y es pour rien ».
  • Osons dénoncer les violences dont nous sommes témoins et dire à l’agresseur : « Stop ». « C’est assez, je te vois. »
  • Soutenons les organismes locaux et régionaux qui accompagnent et supportent les victimes de violences.
  • Réclamons un système judiciaire mieux adapté et plus humain.
  • Rendons nos milieux de travail plus sécuritaires en instaurant des politiques contre le harcèlement et les agressions sexuelles.

À l’approche des élections provinciales, les beaux discours qui réaffirment que l’égalité entre les femmes et les hommes est une valeur fondamentale ne font pas disparaître, dans les faits, les inégalités économiques et sociales que subissent les femmes.

  • Réclamons une société exempte de violence pour toutes à nos élu-e-s !

En cette Journée internationale des femmes, la Table de concertation des groupes de femmes de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine invite toute la population à passer à l’action, et ce, afin que disparaissent toutes les barrières qui freinent les femmes dans leur accès à l’égalité !
Les barrières dressées devant les femmes se perpétuent. Les féministes continuent de lutter pour que disparaissent toutes ces violences. Nous serons féministes tant qu’il le faudra!
– 30 –
SOURCE : Mireille Chartrand, coordonnatrice
Table de concertation des groupes de femmes de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine
581 886-4650 – contact@femmesgim.qc.ca