Communiqué : stratégie gouvernementale pour l’égalité entre les femmes et les hommes

La mission des Tables régionales de groupes de femmes du Québec enfin reconnue!

 

Saint-Lambert, le 23 juin 2022 – Le Réseau des Tables régionales de groupes de femmes du Québec (RTRGFQ) accueille favorablement la Stratégie gouvernementale pour l’égalité entre les femmes et les hommes 2022-2027. Elle contient des actions structurantes et des orientations pour l’atteinte de l’égalité pour toutes les femmes au Québec.

Toutefois, le RTRGFQ est préoccupé par le message envoyé par le gouvernement avec un dévoilement sans tambour ni trompette à la veille de la Fête nationale, laissant ainsi peu d’espace pour les réactions des groupes en condition féminine. « Quelle importance le gouvernement accorde-t-il à l’égalité pour toutes les femmes en lançant cette Stratégie alors que la colline parlementaire se vide et les bureaux des groupes communautaires ferment pour l’été? », se questionne Marie-Andrée Gauthier, coordonnatrice générale du RTRGFQ.

Le Réseau des Tables salue la prise en compte de l’aspect systémique des inégalités entre les femmes et les hommes en tant qu’un des principes directeurs de la Stratégie. Cependant, il est consterné de constater que la question de l’intersectionnalité n’y figure qu’à titre de projet pilote alors que les discriminations vécues par les femmes vivant à la croisée d’oppressions ne sont plus à démontrer. La Stratégie n’offre pas la garantie que ces enjeux systémiques seront contrés.

Reconnaître l’apport de la concertation régionale en condition féminine

Deux autres principes directeurs, soit la régionalisation des actions et la reconnaissance de l’expertise des organismes, semblent davantage se concrétiser à travers les actions structurantes annoncées. Le RTRGFQ et les Tables régionales de groupes de femmes notent avec grand plaisir la présence de l’action transversale 8 qui permettra de financer à la mission le volet de la concertation régionale en condition féminine, dont elles détiennent l’expertise. Il importe de rappeler que, depuis plusieurs années, leur mission de défense collective des droits des femmes a dû être déployée dans un contexte de grande précarité et de sous-financement chronique.

« Nous saluons la mise en place d’ententes sectorielles de développement en matière d’égalité entre les femmes et les hommes dans les dix-sept régions administratives au Québec d’ici 2027. Cela ne pourra se faire sans la reconnaissance du rôle prépondérant et de l’expertise des tables régionales de groupes de femmes », souligne Linda Crevier, présidente du RTRGFQ.

Une analyse en profondeur requise 

Il va sans dire que le Réseau des Tables effectuera une analyse approfondie de l’ensemble de la Stratégie gouvernementale. Les années de pandémie ont durement éprouvé les droits et les conditions de vie des femmes, particulièrement de celles vivant à la croisée de plusieurs oppressions : épidémie de féminicides, charge mentale accrue, conciliation famille-travail-vie personnelle difficile, exploitation et épuisement des travailleuses, impacts genrées de la crise climatique et de la crise du logement. « Est-ce que le plan du gouvernement propose des changements systémiques qui permettront enfin d’atteindre l’égalité pour toutes les femmes au Québec? C’est ce que nous analyserons avec les Tables régionales de groupes de femmes », déclare Marie-Andrée Gauthier.

Le Réseau des Tables régionales de groupes de femmes du Québec est un regroupement provincial composé des 17 tables régionales de groupes de femmes au Québec. Il s’agit d’un regroupement féministe de défense collective des droits travaillant sur les questions touchant les intérêts et les droits des femmes. Le RTRGFQ et les tables régionales sont en action depuis plus de 20 ans pour favoriser la participation des femmes à la vie démocratique québécoise.

– 30 –

Pour information et demandes d’entrevue

Royse Henderson, organisatrice féministe politique, tél. : 514 725-7049, courriel : royse.h@reseautablesfemmes.qc.ca

 

Pour télécharger le communiqué, cliquez ICI.